3 bonnes raisons de réduire sa consommation de viande

Pourquoi devons-nous absolument réduire notre consommation de viande? Quelles sont donc les raisons qui poussent de plus en plus de personnes à travers le monde à devenir végétariens voire végétaliens?

En 2014, chaque Français a consommé en moyenne 86kg de viande au cours de l’année et ce chiffre a tendance à diminuer. Un sondage réalisé en janvier 2016 par Terra Eco estime que 10% des Français envisagent de devenir végétariens et 3% le sont déjà.

Voici donc les 3 raisons principales de réduire votre consommation de viande:

Raison n° 1 : Pour votre santé et votre bien-être

C’est d’abord pour cette raison que j’ai décidé de devenir végétarienne (puis végétalienne) il y a quelques années. Je venais de tomber enceinte et je voulais faire de mon mieux pour protéger mon bébé de toutes ces affreuses maladies occidentales comme le cancer ou l’obésité…

J’ai alors acheté le livre du Professeur T. Colin Campbell : L’enquête Campbell
et je l’ai littéralement dévoré! Si vous n’avez pas le courage de le lire (mais je vous le conseille vivement), vous pouvez aussi regarder son documentaire: La Santé dans l’Assiette.

Alors pourquoi la viande est-elle mauvaise pour votre santé? En quoi diminuer ou stopper sa consommation peut-elle améliorer votre bien-être? Les raisons sont nombreuses et en voici une synthèse:

  • Les acides gras saturés. Les protéines animales, comme j’ai pu l’évoquer dans un précédent article, sont riches en acides gras saturés et augmentent la synthèse de mauvais cholestérol, le risque de diabète, l’hypertension et donc les maladies cardiovasculaires.
  • Déminéralisation. Elles sont également acidifiantes pour l’organisme à cause de leur teneur élevée en purine et provoquent sa déminéralisation.
  • Antibiotiques/OGM. La viande est aujourd’hui nourrie aux hormones et antibiotiques, aux OGM et aux pesticides. Vous connaissez bien sûr les conséquences…
  • Mauvaise digestion. Notre intestin est très long et ressemble davantage à celui d’un herbivore qu’un carnivore. Il est le lieu d’un long processus de fermentation afin de permettre la digestion et l’assimilation des végétaux. La viande en revanche va macérer et se putréfier. Ce qui n’est pas le cas chez les carnivores.

Réduire ou supprimer les protéines animales de votre alimentation est source de joie et d’énergie. La digestion et le sommeil sont améliorés et la récupération est plus rapide chez les sportif(ve)s et leurs performances bien meilleures!

Raison n° 2 : Pour l’environnement

L’élevage est un désastre au niveau écologique à tel point que l’on dit qu’un « végétarien en 4×4 pollue moins qu’un omnivore à vélo » ! Cette citation me fait sourire et je vais tenter de vous la démontrer.

Les Gaz à effet de serre

En 2006, un rapport de la FAO indiquait que l’élevage était responsable de 14,5% des émissions annuelles de gaz à effet de serre dans le monde. C’est bien plus que tous les moyens de transport réunis!

La déforestation

Quelques chiffres:

  • L’élevage est responsable de 80% de la déforestation en Amazonie.
  • 96% du soja consommé dans le monde est destiné au animaux. Je le précisais dans mon précédent article sur le soja, c’est la principale cause de déforestation.
  • 70% des terres agricoles dans le monde sont destinées à nourrir les animaux.
  • Une alimentation à base de produits animaux requiert 4,5 fois plus de superficie agricole qu’une alimentation végétale.

La faim dans le monde

Pour produire 1kg de viande, il faut entre 7 et 12kg de céréales. Cela signifie que si les pays riches et émergents divisaient par 2 leur consommation de viande, la ration calorique des habitants du Tiers-Monde augmenterait et au moins 2,2 millions d’enfants échapperaient à la malnutrition chronique.

Gaspillage et pollution de l’eau

Encore des chiffres:

  • En France il faut environ 8250L d’eau pour produire la nourriture quotidienne d’un omnivore et 3600L pour celle d’un végétalien.
  • Il faut 15500L d’eau (l’équivalent d’une petite piscine) pour produire 1kg de viande contre 1200L pour 1kg de blé et 131L pour 1kg de carottes.
  • Les pesticides et engrais s’accumulent dans l’eau et provoquent la prolifération des algues vertes.
  • Les pluies acides sont causées par les émissions d’ammoniac dont 80% proviennent de l’élevage.

Si vous souhaitez en savoir plus, le documentaire Cowspiracy explore l’impact de l’agriculture sur l’environnement.

Raison n° 3 : Pour les animaux et l’éthique

Avez-vous déjà fait le lien entre le contenu de votre assiette et l’animal? Si ce n’est pas le cas ne vous blâmez pas… Tout est fait pour faire oublier au consommateur que le morceau de viande bien emballé au rayon boucherie du supermarché était autrefois un animal innocent et doué de sentiments.

Pourtant combien seraient prêts à tuer eux-même l’animal pour se nourrir?

« Si les abattoirs avaient des parois de verre, tout le monde serait végétarien. »

Paul McCartney

De leur naissance jusqu’à leur mort, l’immense majorité des animaux destinés à la consommation vivent un enfer. Une vie de chagrin, de désespoir et de torture, qui s’achève dans d’atroces souffrances. Les derniers scandales des abattoirs l’ont prouvé et malheureusement ce ne sont pas des cas isolés…

L’élevage intensif

Près d’un 1,3 milliards d’animaux sont élevés et abattus chaque année en France dont 82% en élevage intensif.

Ces derniers sont concentrés dans des lieux clos, entassés dans des cages et la plupart ne voit jamais la lumière du jour.
Ils sont manipulés avec violence et traités comme de vulgaires objets sans émotions.

Pour gagner en productivité, ils sont mutilés, comme les porcelets castrés à vif ou les volailles dont on coupe le bec dès la naissance. Ils n’ont pas la place d’étendre leurs ailes, ni de se redresser et encore moins de se déplacer.

Les veaux sont arrachés à leur mère car ils ne doivent pas boire son lait, destinés aux humains. Ils sont ensuite envoyés à l’abattoir et finissent en blanquette (humour noir).

Les vaches sont inséminées perpétuellement et hurlent de désespoir au moment de la séparation avec leurs bébés. Quand elles ne sont plus assez « productives », vers l’âge de 5-6ans, elles sont engraissées et envoyées à l’abattoir. Leur espérance de vie est pourtant de 15 à 20ans

Les oies sont gavées pour leur foie gras de 10 fois plus gros que la normale. C’est un acte de torture abominable et la France est un des rares pays l’autorisant encore (c’est interdit aux États-Unis).

Le transport

Le transport vers l’abattoir n’est pas moins cruel et peut durer de longues heures (jusqu’à 40h) sans eau, ni nourriture. Les animaux sont entassés dans des densités souvent supérieures à la réglementation. Beaucoup d’entre eux meurent pendant le voyage, piétinés et déshydratés l’été ou de froid l’hiver. Le chargement et le déchargement se font avec une brutalité sans nom, à l’aide d’un aiguillon électrique, source de stress pour ces pauvres animaux déjà bien malmenés…

L’abattoir

Ils sont ensuite abattus à la chaîne. Les infractions sont coutume et je ne peux pas verbaliser les horreurs qui s’y passent. C’est un bain de sang. Et les animaux sont bien souvent encore conscients, à moitié décapités et pendus par les pattes

Je ne m’étendrai pas sur cette dernière partie. Je pense que vous avez entendu parlé des nombreux scandales de certains abattoirs (bio ou non) en France.

 

J’ai écrit une méthode complète en 3 étapes seulement pour devenir végétarien tout en mangeant équilibré. Elle est gratuite et disponible ici!

Cette prise de conscience est arrivée tard me concernant puisque j’avais 26ans mais je suis fière d’être en accord avec mes valeurs à présent. Et VOUS? Où en êtes-vous? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien afin de réduire ou supprimer votre consommation de viande? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous!

 

PS : Venez nous rejoindre dans notre groupe d’entraide sur facebook !

Enregistrer

Enregistrer

6 Comments

  1. Je ne mange plus de viande depuis le mois de mai dernier pour les raisons invoqués plus haut mais je ressent depuis 1 ou 2 mois une perte de muscle pourtant je continu à manger œufs et poissons quel conseil me donnez vous avez vous ressenti ça au début

    1. Je ne vois pas de lien entre le fait que tu aies arrêter de manger de la viande et cette sensation de « perte de muscles ». Peut-être devrais-tu aller voir un docteur ou tout simplement faire un peu plus de sport comme de la musculation ou du fitness. Pour te donner un exemple Serena Williams est végétarienne 😉
      Je te félicite et te soutiens dans ta démarche!

    2. C’est tout à fait normal de ressentir une perte de muscle en limitant sa consommation de viande, poisson, oeuf et produits laitiers, dans le milieu hospitalier on appelle ça une dénutrition. Je suis pas pour ou contre le végétarisme, je pense qu’il faut juste être conscient que oui on risque d’être dénutri et que les protéines végétales ne sont pas aussi complètes que celle animales.

      1. Bonjour, la dénutrition n’est pas spécifique au végétarisme. Les protéines végétales contiennent l’intégralité des acides aminés essentiels que j’explique dans cet article. Je te propose de lire la position de l’Academy of Nutrition and Dietetics au sujet du végétarisme en cliquant ici.
        Agréable journée

  2. C’est exactement pour ces raisons que je suis en train de devenir végétarienne.
    Si chaque personne pensait à ces animaux en souffrance et de quelle façon ils sont tués avant de manger un bout de viande ils seraient tous dégoûté

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez GRATUITEMENT - Mon livre de recettes
x