Comment combattre efficacement la fatigue en hiver

Il fait froid, vous êtes fatigués, le moral est en berne… Stop ! Voici UNE solution simple et efficace pour combattre ce besoin irrésistible d’hiberner.

Sensation de fatigue, pâleur, rhumes à répétition… Vous trainez les pieds, mouchoir à la main et valises sous les yeux… Et si la raison était toute simple? Et si la cause de tous vos maux provenait simplement d’une carence en fer?

Le rôle du fer dans l’organisme

Le fer est l’un des sels minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il est en effet un composant essentiel de l’hémoglobine, une protéine qui permet aux globules rouges d’assurer la livraison de l’oxygène aux différentes cellules du corps humain.

Il est présent en toute petite quantité dans l’organisme et une partie de ce fer est éliminée chaque jour. Il est donc important de le remplacer par le biais de l’alimentation.

Les risques de l’anémie (carence en fer)

Lorsque le fer est présent en trop faible quantité, l’hémoglobine et la taille des globules rouges diminuent. L’oxygène est alors mal délivré aux cellules de notre corps.

Les symptômes de l’anémie varient en fonction de sa sévérité:

  • Pâleur
  • Essoufflement
  • Fatigue persistante
  • Palpitations
  • Étourdissements, tête qui tourne
  • Maux de tête

Dans les cas sévères les conséquences peuvent être:

  • Cardiaques
  • Pulmonaires

Seule une analyse sanguine pourra confirmer le diagnostique.

Populations concernées

Les études épidémiologiques ont démontré que la carence en fer ne concerne pas plus les végétaliens que les omnivores. Ce n’est donc PAS un problème spécifique au végétarisme.

En revanche certaines populations sont plus susceptibles d’être concernées comme les femmes qui, en raison des menstruations, ont besoin d’environ 2 fois plus de fer que les hommes! D’ailleurs 20% d’entre elles ont été, sont ou seront confrontées à ce problème au cours de leur vie.

Les enfants et adolescents, en pleine croissance, présentent aussi des besoins en fer importants.

A titre d’exemple, un homme a besoin d’environ 9mg de fer par jour, une femme adulte de 16mg et une femme au troisième trimestre de sa grossesse de 30mg!

Le fer héminique et non-héminique

Il faut savoir qu’il existe 2 types de fer : Le fer héminique que l’on trouve dans la viande et le poisson et le non-héminique qui provient des végétaux.

Le taux d’absorption du fer héminique (animal) est de 10 à 30% mais la cuisson des aliments en question le réduit considérablement! Il est également entravé par l’ingestion des œufs et des produits laitiers. De plus, il a un fort pouvoir oxydant qui favorise par exemple le cancer du côlon.

Celui du fer non héminique (végétal) en revanche est de 5% mais cela est compensé par le fait qu’il est présent en abondance dans les végétaux! De plus, la vitamine C favorise son absorption de manière exponentielle si elle est prise au cours du même repas. Pensez au jus de citron, aux agrumes, aux fruits frais…

En revanche, ces 2 types de fer sont inhibés par les tanins, contenus par exemple dans le thé ou le café. Il est donc plus que recommandé d’éloigner ces derniers de vos repas.

Les meilleurs sources de fer dans l’alimentation végétale

Les meilleures sources de fer dans l’alimentation végétale sont aussi des sources de protéines comme les céréales complètes, les légumineuses et les oléagineux.

Voici un tableau qui parle de lui-même.

Facebook : Healthy Student

En vous assurant de manger des aliments riches en fer à chaque repas et de suivre mes recommandations ci-dessus, vous devriez retrouver une forme olympique malgré le froid et la morosité ambiante! Vous serez un vrai rayon de soleil pour vos collègues et amis! Testez et venez témoigner dans les commentaires ci-dessous!

PS : Venez nous rejoindre dans notre groupe d’entraide sur facebook !

Enregistrer

6 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez GRATUITEMENT - Mon livre de recettes
x