Comment perdre du poids sans s’affamer avec la Densité Calorique

Conçu par Freepik

Je ne sais pas vous mais moi, je déteste compter les calories... Mais j’aime aussi faire attention à ma ligne.

Dilemme… ou pas ! Depuis quelques mois je teste pour vous, et un peu pour moi quand même il faut l’avouer, plusieurs régimes alimentaires (toujours végétaliens!).

Et j’ai trouvé le Graal !

Bien que n’ayant pas de poids à perdre, mon objectif était de sécher, donc de réduire mon taux de masse grasse.

J’ai essayé la sèche des sportifs à base de lipides et protéines en bannissant les féculents :  un succès ! Enfin au début, car la frustration était effroyable! Retour à la case départ…

J’ai essayé le frugivorisme : OMG tout ce sucre! Je n’arrivais pas obtenir tous les nutriments essentiels à une bonne santé et je faisais le plein de bananes tous les 2 jours… Ingérable.

J’ai essayé le Raw Till 4 : On mange cru jusqu’à 16h, puis cuit le soir. Bof, le cru c’est pas ma tasse de thé et devoir manger des tonnes de légumes crus pour avoir l’énergie nécessaire est assez handicapant.

Et puis j’ai découvert le Dr Mc Dougall et sa Starch Solution (La solution Amidon… c’est moins joli en français!).

(Voici le résumé du livre en français)

Sa méthode se base sur une notion très simple et logique, au nom compliqué : La Densité Calorique.

Quezaco?

C’est une mesure du nombre de calories pour un poids donné de nourriture (exprimé en Livres le plus souvent).

Un aliment riche en Densité Calorique est un aliment dont le nombre de calories est élevé pour une faible quantité de nourriture.

A l’inverse, un aliment faible en Densité Calorique est un aliment dont le nombre de calories est faible pour une quantité importante de nourriture.

Traduction: Pour un même nombre de calories, on peut manger beaucoup plus en choisissant des aliments faibles en Densité Calorique.

Sachant que sur une base quotidienne, une personne consomme généralement une même quantité de nourriture selon son poids.

Donc, en choisissant de consommer des aliments faibles en Densité Calorique, on peut se permettre de manger notre quantité habituelle de nourriture, ou plus, tout en perdant du poids (ou le stabiliser).

 

Source nutritioneducationstore.com

 

Les aliments faible en Densité Calorique sont riches en fibres et apportent un sentiment de satiété très agréable. Ils sont aussi les plus qualitatifs d’un point de vue nutritionnel.

Quels sont les bienfaits de cette alimentation?

  • La satiété évidemment, rien de plus satisfaisant que de sortir de table confortablement rassasié! C’est bon pour le moral, pas de frustration!

  • Ne pas avoir à compter les calories, paradoxalement.

  • Ne pas avoir à s’inquiéter de ses apports en nutriments et vitamines puisque l’on consomme en grandes quantités des aliments qui en sont très riches!

  • Perte de poids.

  • Une plus grande forme au quotidien .

  • La santé à court, moyen et long terme.

  • Des économies ! Les aliments à faible Densité Caloriques sont les moins chers.

Mais concrètement, comment fait-on?

Plusieurs principes à respecter. Il faut :

  1. Manger jusqu’à satiété.

  2. Ne pas boire de calories. Les jus et smoothies réduisent le volume des aliments et augmentent largement leur Densité Calorique.

  3. Limiter voire supprimer les aliments hauts en Densité Calorique (fruits secs, aliments transformés, matières grasses…).  Si vous les utilisez (excepté le beurre et l’huile, à bannir de votre alimentation, j’en parle plus bas), ajoutez les comme condiments dans une grande assiette d’aliments faibles en Densité Calorique. Ex: Quelques tranches d’avocats dans une salade ou quelques noix et raisins secs dans un porridge.

  4. Les Légumes sont les plus faibles en Densité Calorique alors que l’huile est la plus élevée. Ajouter des légumes à un repas fera toujours baisser la globalité de la Densité Calorique d’un repas alors que l’huile la fera grimper… inutilement.

  5. Remplir la moitié de son assiette (visuellement) par des céréales complètes ou des aliments riches en amidon (pommes de terres, patates douces, courges…) et l’autre moitié par des légumes.

« Le gras que vous mangez est le gras que vous portez »
Dr Mc Dougall

A savoir

 

La recherche a prouvé que l’on peut manger à volonté des aliments dont la Densité Calorique est inférieure à 300 cal/livre sans prendre de poids.

On peut également consommer de larges quantités de nourriture entre 300 et 800cal/livre et maintenir voire perdre du poids selon son activité physique et son métabolisme.

Cela signifie que l’on peut consommer des légumes, des fruits, des céréales complètes et des légumineuses en larges portions, sans compter!

En revanche tous les aliments supérieurs à 800cal/livre contribuent à la prise de poids. Il s’agit par exemple du pain, des fruits ses…

Pire encore, ceux supérieurs à 1800cal/livre qui contribuent non seulement à la prise de poids, mais également à l’obésité! Il s’agit de la junk food, des noix et graines, des graisses et surtout l’huile. Cette dernière est vide de tous nutriments et doit être extrêmement limitée.

QUELQUES EXEMPLES DE REPAS SAVOUREUX ET FAIBLES EN DENSITE CALORIQUE

 

 

 

 

Vous l’aurez compris, la Densité Calorique est l’approche la plus simple pour manger sainement. Elle est facile à suivre et savoureuse. Moi, je ne retournerai certainement pas en arrière! Et vous, qu’en dites vous?

PS : Venez nous rejoindre dans notre groupe d’entraide sur facebook !

*Article basé sur les recherches de Jeff Novick Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez GRATUITEMENT - Mon livre de recettes
x